Notre arrivee

Publié le par Pauline Prodhome

J`ai enfin un peu de temps sur Internet, donc je peux decrire notre vie ici. Pardon d`avance pour les accents, c`est un clavier qwerty, donc c`est plus difficile. Les photos viendront aussi plus tard, je suis encore dans un cyber cafe.

 

Nous sommes donc arrive le samedi soir, avec une heure de retard c`est a dire a 21h30. De la, un gars nous a conduit jusqu`au "dormiratori" en Volga (marque de voiture). Je me suis assise derriere, en bonne princesse qui fait sa timide, mais c'etait le mauvais choix. Il n'y avait pas de ceinture a l'arriere et a chaque coup de frein, les valises me rentraient dans le dos. Avec la qualite des routes, il pleuvait tres fort et quand une voiture nous doublait, le pare-brise etait innonde et nous ne voyons plus rien. Ce n'est pas tres rassurant !

 

Arrive la bas, nous avons ete conduit a un bureau, dans lequel personne ne parlait anglais ni francais. Nous avons fait une bonne vingtaine de signatures et une francaise avec un bon niveau de russe est venu nous rejoindre, appelee par le chauffeur. Nous avons ete conduit chacun dans nos chambres. La mienne est deja occupe par une fille et c'est tres etrange. Toutes ses affaires sont la, mais je ne l'ai jamais vue. Peut-etre que c'est une personne qui suit ses cours a l'universite l'annee et qui est rentree chez elle pour les vacances. J'ai paye la chambre moins cher grace a ca mais c'est une sensation bizzare de "squater" dans l'univers d'une autre. Le soir je me suis donc retrouvee seule, au 17ieme etage d'un immeuble qui en a 22, sans savoir ou etait Remi. Au hasard, je suis descendue vers l'etage de l'administration et j'ai croise notre sauveur francaise. Elle savait ou etait Remi et nous a conduit a un supermarche.

 

Le lendemai au reveil, je prepare consciencieusement des phrases en Russe pour demander qui est ma voisine et pour Internet. Je me rend au bureau, j'essaye de les dire, et ils ne comprennent pas. Je leur montre mon papier, ils ne comprennent pas non plus. Ils ne font aucun effort et parlent seulement russe, c'etait un grand moment de solitude ! Depitee, je vais devant l'immeuble fumer une cigarette, et la MIRACLE, je rencontre un suisse-Allemand tres sympa et parlant le francais. Il etait en train de partir mais m'a offert une biere et presente a ses amis ici. C'est des espagnols et des italiens, plus des turcs et des russes, qui sont tres fetards et tres sympas. Depuis tout va mieux et on se sens beaucoup moins seuls !

Publié dans Carnet de Bord

Commenter cet article

Christophe 09/08/2006 15:01

A mon avis, on t' a menti... Ils ne parlent pas le Russe chez toi ;)En tout cas, c'est une chance que tu ais rencontré tes sauveurs français et suisses allemands, ça va permettre de vite t'intégrer!

Vins 09/08/2006 09:20

Et bien c'est ce qu'on appelle une arrivée épique ! Avec la pluie averse, tous les éléments étaient là pour un bon film  ;)
Et puis j'ai l'impression que l'administration russe surpasse la française ! Une vingtaine de sugnatures c'est un beau record !
En tout cas je vois que maintenant vous êtes accompagnés, je pense que tout va être plus facile.
Bon courage à tous les deux !